Chute de cheveux

Vous êtes ici : Accueil | Soins esthétiques | Chute de cheveux

La chute des cheveux, qui peut survenir tôt dans la vie de l’homme comme de la femme, peut entrainer un préjudice esthétique et un trouble de l’image de soi avec parfois d’importantes répercussions.
Il faut différencier les types de chutes de cheveux.

– La chute physiologique : le cheveux est un organe vivant qui naît, mature puis tombe après environ 3 ans chez l’homme et jusqu’à 6 ans chez la femme, permettant ainsi un  renouvellement permanent. Ceci est variable selon la saison, l’ethnie ou encore la localisation sur le cuir chevelu. En effet certaines zones sont hormonalement dépendantes et d’autres non. Cette chute physiologique ne nécessite à priori pas de traitement. Il existe environ 25 cycles pilaires au cours de la vie.

– L’alopécie andro-génétique : C’est la chute diffuse de cheveux sur l’ensemble du cuir chevelu par hypersensibilité du bulbe pileux à une hormone, la dihydroandrostérone. Elle touche 25% des hommes avant 30 ans et plus de 50% après 60 ans. Elle touche principalement les golfes temporaux et le vertex (partie supérieure et légèrement postérieure du cuir chevelu) avec une raréfaction progressive des cheveux.
Chez la femme elle entraine le plus souvent une perte de la densité des cheveux.

– La calvitie : qui est la disparition des cheveux au vertex de façon centrifuge.
La chute des cheveux touche environ 60 % des femmes après la ménopause, ce qui peut engendrer un inconfort, une dévalorisation de soi, la coiffure étant un reflet de l’image que l’on donne à chacun.
Le stress, l’exposition exagérée aux UV, des troubles nutritionnels, des médications sont autant de facteurs pouvant majorer ce mécanisme et accélérer la chute des cheveux.