Cryolipilyse et ondes de choc

Vous êtes ici : Accueil | Traitements | Cryolipilyse et ondes de choc

La cryolipolyse est actuellement la technique de référence pour traiter les amas graisseux localisés (culotte de cheval, abdomen, face interne des cuisses et des genoux, poignées d’amour, double menton, dorsaux). Le froid est ainsi délivré par l’intermédiaire de pièces à main adaptées aux zones traitées. Ceci permet d’entraîner une apoptose (mort cellulaire) sélective des cellules graisseuses.

Les acides gras ainsi libérés sont drainés par voie lymphatique  et sanguine puis éliminés de l’organisme par voix naturelle. Ils n’entraînent aucune augmentation du taux de triglycérides sanguins.

L’appareil utilisé est le Cooltek de Deka. Cet appareil possède le CE médical et comprend la plus grande variété de pièces à main. Il est reconnu pour son efficacité. Les premiers résultats sont visibles très rapidement et sont définitifs au bout de six semaines à trois mois. Une seconde séance peut parfois s’avérer nécessaire selon les patients. Selon le type de cellulite (hydrique, graisseuse, ou fibreuse) il sera utile d’associer avant la cryolipolyse, de la presso-thérapie pour la cellulite hydrique (cf. Traitements: Presso-thérapie) ou des ondes de choc pour la cellulite fibreuse.

Les ondes de choc: La cellulite fibreuse est moins accessible à la technique de cryolipolyse, Elle est par contre détruite par les ondes de choc. Le principe est ici de casser les cloisons fibreuses qui enserrent les cellules graisseuses et créent la raideur douloureuse parfois bien perçus par les patients notamment au niveau de la culotte de cheval ou des cuisses. La séance consiste à délivrer 6000 chocs en 7 minutes sur chaque zone traitée. En fonction de l’analyse de la fibrose par le Dr Féblot, il pourra être réalisé soit un protocole d’onde de choc avec 4 à 8 séances à raison d’une séance par semaine, soit 1 séance unique avant et une juste après une séance de cryolipolyse.

Exemple de résultat d’une cryolipolyse avec 1 seule séance:

Avant traitement:

unnamed    unnamed (1)

Après 4 semaines:                                           Après 6 semaines:

unnamed (2)    unnamed

Exemple de traitement par ondes de choc: